Pièces de monnaie de Charlemagne frappées à la Marche d'Espagne

(Inv. 2014/121/1 et 2014/122/1)

Argent
Gérone et Barcelone, vers 793-814

Dineros de Carlomagno

Ces deux petites pièces de monnaie frappées par Charlemagne (768-814) sont les premières émissions chrétiennes de la péninsule Ibérique au Moyen Âge.

Le royaume franc, converti par Charlemagne en empire en expansion, contre-attaqua la progression islamique en pénétrant dans l'ancien royaume wisigoth. Le territoire conquis était connu sous le nom de Marche d'Espagne (« marche » équivaut à « frontière »), et même s'il parvint à établir une frange le long du côté sud des Pyrénées, il désigne surtout la partie nord de la Catalogne, organisée dès lors en unités administratives appelées comtés.

Dineros de Carlomagno

Depuis la disparition du royaume wisigoth, l'unique monnaie frappée sur la péninsule avait été islamique. Avec l'incorporation de la Marche d'Espagne à la monarchie carolingienne, les villes de Barcelone, Gérone, Empúries et Rosas devinrent les premières à frapper des pièces de monnaie avec des représentations chrétiennes. Les autres royaumes naissants tardèrent encore plus de deux siècles à produire leur propre monnaie. Ces émissions entrent dans le système carolingien, qui repose sur des pièces en argent. Elles portent le nom et le monogramme de Charlemagne, composé des lettres KRLS, le même qu'il utilisait comme sceau sur les documents royaux.

Les pièces de monnaie ont été acquises par offre de vente directe à l'hôtel des ventes Áureo y Calicó. Il s'agit de pièces très rares et importantes pour la connaissance de cette période historique, ce qui renforce le besoin de les conserver dans des institutions publiques. La monnaie de Barcelone a été déposée temporairement au MNAC en vue d'être exposée dans ses salles de numismatique, dans le cadre du partenariat institutionnel existant entre nos deux musées et plus concrètement entre le département Numismatique et Médaillistique et le Gabinet Numismàtic de Catalunya.