Cadran solaire horizontal avec le blason du grand-duc d'Albe

(inv. 2015/31/1)

Reloj de sol

Ulrich Schniep (activo 1545-1588)
1548
Latón, acero, vidrio
Múnich (Alemania)

 

Il s'agit du premier cadran solaire signé Ulrich Schniep, l'un des fabricants allemands d'instruments scientifiques les plus réputés, connu jusqu'à aujourd'hui pour un ensemble de compendia astronomiques et cadrans solaires de poche datés de 1553 à 1588. Parmi sa clientèle habituelle, on retrouve la royauté et noblesse européenne du XVIe siècle, notamment Charles V, et comme le prouve cette pièce non documentée jusqu'à son apparition sur le marché de l'art, Ferdinand Alvare de Tolède (1507-1582), troisième duc d'Albe, auquel correspond le blason gravé à l'intérieur.

Le grand-duc d'Albe, après avoir dirigé pendant deux ans les tercios impériaux qui luttèrent contre la ligue protestante de Smalkalde, put ramener à son retour en Espagne en 1548 ce cadran solaire conçu pour être utilisé exclusivement sous les latitudes espagnoles. La notoriété obtenue par Schniep est prouvée par le fait qu'en 1551, l'empereur Charles V lui accorda le privilège de posséder son propre blason avec l'inscription « Astronome et Fabricant de boussoles » (Asterinamos und Kundtpassmacher), une devise qui l'anoblissait sans pour pourtant omettre sa condition d'artisan.

Reloj de sol: Imágenes

Reloj de sol Reloj de sol Reloj de sol