Virgen con niño gótica

Vierge à l'Enfant gothique

Antiquités médiévales

 

Materia:Madera. Pintura
Técnica: Talla. Policromado
Dimensiones: Grosor = 30,5 cm; Ancho = 49,5 cm; Alto = 112 cm
Contexto cultural: Gótico (Arte de la Edad Media)
Datación: 1270-1300 (Último tercio del siglo XIII)

 

Sculpture en bois polychromé représentant la Vierge assise sur un trône avec Jésus assis sur sa jambe gauche, sur le modèle iconographique du « Sedes Sapientiae » ou « Trône de la Sagesse ». Même si la pièce est conservée dans son intégralité, il manque sur la figure de la Vierge la couronne, qui devait également être en bois polychromé (comme le montrent d'autres pièces du même groupe), avant d'avoir été probablement remplacée par une autre en métal plus tard.

Largement diffusé dans l'imagerie mariale depuis le XIIe siècle, ce type de représentation subit tout au long de la seconde moitié du XIIIe siècle une série de changements découlant de la sculpture monumentale en pierre, en particulier à partir des innovations du maître du portail du Sarmental de la cathédrale de Burgos. Dans le nord-ouest de Burgos, la Rioja, Alava et particulièrement en Navarre, ce modèle est assimilé et diffusé sous forme de bois. À la fin du XIIIe siècle, certaines caractéristiques typologiques et décoratives sont établies, formant le groupe connu comme le « Groupe A » au sein du « Genre basque, de Navarre et de La Rioja » (Fernández-Ladreda, Imagerie médiévale mariale en Navarre, Pampelune, 1989). C'est au sud de la Navarre qu'ont été fabriquées les sculptures les plus parfaites de ce groupe de pièces.

Parmi les principaux parallèles connus pour la présente sculpture, on retrouve en particulier l'exemple conservé au Cloisters du Metropolitan Museum de New York (n° 53.67), de 1280-1300 environ, ou celui du De Young Museum de San Francisco, ainsi que différentes sculptures conservées en Navarre, comme celles des églises Santa María de los Arcos (vers 1270), Asunción de Miranda de Arga (vers 1263), Santa María de Fitero (vers 1285), San Andrés de Arizaleta et Santa María de Berbinzana (dernier tiers du XIIIe siècle) (Fernández-Ladreda, Imagerie médiévale mariale en Navarre, Pampelune, 1989).