Cape

Département Époque moderne

 

Capa antes de la restauración

Cape en velours de soie orangée, avec doublure taffetas en lin et applications vertes en velours rehaussées d'un galon en soie torsadé. XVIIe siècle
N° d'inventaire : 72 050.
Matière. Textile : velours de soie, taffetas en lin, galon en soie torsadé

 

État de conservation :

Ce vêtement de la garde-robe féminine a été transformé dans le but d'en faire un manteau pour une image, possiblement une vierge. Elle se trouvait en très mauvais état. Le tissu était sale, avec des déchirures et une série d'altérations produites au fil de son histoire. La poussière accumulée et l'assèchement du tissu aggravaient la détérioration, ce qui rendait les fibres fragiles. Elle possédait deux trous importants et il lui manquait du tissu avec une perte de trame et chaîne, ce qui a provoqué des tensions dans le tissu et de petits plis qui pouvaient se convertir en déchirures encore plus grandes.

Capa restaurada

Les principales altérations étaient : déformations et plis très marqués, saleté en surface et déshydratation, perte de flexibilité en raison de l'état fragile des fibres, érosions sur le velours, coutures décousues en raison des tensions, taches de type de polysaccharides, peinture blanche et organique, différences chromatiques entre les zones cachées et les zones exposées à la lumière, trous et manques de tissu, avec perte de trame et chaîne, comme le morceau coupé dans la partie supérieure gauche du velours et celui fait pour introduire le bras de l'image. Les coutures avec du fil de coton rouge et blanc faites lors de la transformation du vêtement ont créé des fronces préjudiciables.


Traitement :

Un nettoyage mécanique en deux temps a été réalisé, tout d'abord en aspirant doucement puis en aspirant avec une protection préalable en tulle de coton au niveau des zones les plus endommagées. Les taches ont été éliminées avec un bistouri. Les déformations ont été réalignées et corrigées avec de la vapeur d'eau minéralisée froide et des poids placés stratégiquement pour supprimer les poches et plis. La vapeur d'eau a hydraté le tissu en rétablissant en partie la brillance et la couleur du velours.
Une consolidation ponctuelle des supports a été effectuée avec des tissus aux propriétés physiques et mécaniques adéquates. Pour la consolidation des applications en velours vert, un tulle de nylon teint au préalable a été choisi ; pour les brins, les lignes de fixation et le scapulaire d'union du tulle à la décoration, de l'organsin de soie a été utilisé. Un point de couture a été utilisé pour la consolidation des zones déchirées. Les nouveaux tissus ajoutés au processus ont été traités préalablement avec des colorations pour être en adéquation avec la couleurs des zones d'intervention ; afin d'éviter les apprêts et autres finitions modernes, ils ont été soumis à des lavages à l'eau déminéralisée et à la Laponite RD.

Finalement, le vêtement a été monté sur un support créé à cet effet pour faciliter sa manipulation et son transport. Il s'agit d'une plaque en polycarbonate cellulaire, doublée avec du molleton recouvert de lin Vélasquez décrué et usé jusqu'à perte totale de l'apprêt. La cape a été fixée au support avec du fil organsin de soie écru à deux brins le long de ses quatre faces et une ligne de fixation au centre de la pièce pour ne pas générer de tensions en raison du poids.