Fonds


La documentation la plus ancienne conservée par les archives est relative aux fonds constitutifs (provenant de la Bibliothèque nationale, du Cabinet d’histoire naturelle et de l’École diplomatique supérieure), auquel s’est ajoutée la documentation administrative du musée en tant qu’institution générant ses propres dossiers depuis 1867.
En plus de ces dossiers, les archives contiennent d’autres instruments de grande valeur pour la connaissance de l’histoire du fonds du musée, comme les anciens registres, ou un grand nombre de fiches d’inventaire, de classement ou de registre des pièces dans les salles d’exposition et de différents thèmes.
Les archives conservent aussi des documents présentant des informations de premier ordre, dans certains cas de véritables archives personnelles composées de correspondance, préparation de publications, conférences et même des cahiers et dessins de fouilles. On peut citer par exemple les archives de Luis Siret, les documents de Julio Martínez Santa Olalla ou ceux traitant des collections du marquis de Salamanque ou de Tomás Asensi, entre autres.
En complément à cette documentation, il existe une vaste collection de cartes, plans et dessins, englobant des informations relatives à des fouilles archéologiques en Espagne et à l’étranger, et aux modifications architecturales effectuées dans le bâtiment du musée au cours de son histoire. On trouve aussi des affiches d’expositions temporaires ayant eu lieu au musée.