Étude de fonds muséographiques du point de vue du sexe

Site Patrimoine au féminin Link externo

 

L'objectif principal de ce projet est d'étudier les fonds muséographiques du point de vue du genre au travers de deux axes fondamentaux. D'une part, l'analyse documentaire du langage employé dans les musées au travers des différents outils de catalogage des pièces et du matériel pédagogique afin de déterminer les éventuelles tournures sexistes et de proposer ainsi un guide des bonnes pratiques permettant de les corriger. D'autre part, la création d'expositions en ligne permettant de faire découvrir le patrimoine féminin au public.

La première édition, qui a vu le jour en 2011 sous le titre Patrimoine au féminin, analysait les rôles de la femme dans différents domaines au fil du temps et des cultures. La deuxième, en 2012, Absences et Silences, s'intéressait à la présence ou l'absence de la femme au sein de différents lieux de pouvoir, entre autres dans la création artistique ou dans l'accès à l'éducation. La troisième, intitulée Des femmes face à l'adversité : temps et contre-temps en 2013, analyse les attitudes des différents groupes de femme face à la crise, indépendamment de la nature de cette crise.
Après la première édition Patrimoine au féminin en 2011, qui analysait les rôles de femme de la femme dans différents domaines au fil du temps et des cultures, en 2012, Absences et Silences s'intéressait à la présence ou l'absence de la femme au sein de différents lieux de pouvoir, entre autres dans la création artistique ou dans l'accès à l'éducation. Des femmes face à l'adversité : temps et contre-temps analysait en 2013 les attitudes des différents groupes de femme face à la crise, indépendamment de la nature de cette crise.

En 2014, Tradition et Modernité abordait le rôle de la femme en tant qu'acteur dans la transmission de valeurs ou dans leur rupture. 2015 a été consacrée à la sexualité féminine sous le titre Éros et Antéros. En 2016, avec La Mémoire féminine : des femmes dans l'Histoire, histoires de femmes, Patrimoine au féminin s'est ouverte à l'espace ibéro-américain avec la collaboration de l'Argentine, du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Mexique, du Portugal et l'Uruguay.

 

Publicaciones y eventos relacionados PDF